Igloofest 2017 : Nos 10 coups de coeur de la programmation sonore

D’ici quelques jours le meilleur espace-temps du globe terrestre sera ici, chez nous, grâce à Igloofest, incroyable évènement qui réussit le pari fou chaque année de faire envier l’hiver québécois à la scène électronique mondiale. On exagère, vous dîtes ? Bof, rien qu’un peu. On vous fait un tour d’horizon de nos artistes coups de coeur sur cette 12e programmation. Avant de commencer on précise quand même que [si, si, si !] nous sommes nous aussi bien ravis d’enfin voir arriver le tout juste décoré de la Légion d’honneur en France (et à très juste titre) Laurent Garnier, du pape de tout technoïde Carl Cox ou du subtil Apparat mais leur renom suffisant en soi à les présenter nous nous attarderons ici sur ceux que nos recherches et écoutes nous ont donné le goût de courir voir sur scène (et sur d’autres incontournables).

CRi [Qc – 12 Janvier]

CRi est parmi ce qu’il y a de plus cool en ce moment sur la scène montréalaise. Producteur de poèmes électroniques rythmés et dansants, son nom s’est bien vite susurré dans les oreilles du petit monde des cultures électroniques. Ses Eps sont de véritables merveilles et les performances suivent en qualité. Un mariage parfait avec l’univers d’Apparat ce soir là, ça promet d’être très beau.

Deadlift [QC – 12 Janvier]

Alerte ! Gros coup de coeur pour nous. On adore tout ce qu’on a entendu de cette berlinoise d’origine montréalaise aux sets impeccables qui se balade avec aisance entre electronica, electro, techno sophistiquée et aventureuse acid.

Anja Schneider [DE – 14 Janvier]

Boss du label Mobilee (= Pan Pot), Anja Schneider est une figure allemande aux multiples talents, productrice et dj avec son propre show sur Fritz Radio… On parle ici de savoir faire, de quelqu’un qui a joué dans les meilleurs clubs et qui servira forcément du techno de qualité. Grandes, sont nos attentes.

Mind Against [IT – 20 Janvier]

Les frères italiens Fognini sont les nouvelles coqueluches des festivals électroniques. Il y sont incontournables. Producteurs d’une techno élégante aux arpèges synthétiques, ils ont sorti quelques bombes sur les labels Life and Death et Hotflush.

Jennifer Cardini [FR – 21 Janvier]

LA grand Dame de la scène minimale. Ex résidente du club lesbien mythique le Pulp à Paris, plus de 20 ans de carrière dont une partie chez Kompakt, 2 albums qui ont marqué la scène… Aujourd’hui Jennifer vit à Cologne et porte son propre label, Correspondant. La moiteur et la sensualité de ses sets sont toute une particularité qu’il faut absolument aller apprécier à la moindre occasion. Igloofest, c’est pas mal comme occasion.

Oniris [FR – 27 Janvier]

C’est “The Rebirth” sorti sur le label de John Digweed, Bedrock, qui a révélé Oniris sur la scène internationale. Se payant le luxe d’avoir Laurent Garnier pour fan (avec qui il va partager la scène Sapporo), il fait partie de ceux qui consolide la bonne place de la France sur l’échelle techno mondiale. Vous étiez au Piknic le dimanche 19 mai 2014 ? Vous avez forcément dansé comme des petits fous sur son set.

Sonic Crew [FR – 28 Janvier]

Ambassadeurs du festival breton Astropolis qui avec plus de 20 éditions est le dernier survivant des raves des champs finistériens des années 90, Sonic Crew est un trio imparable issu de la même histoire. Des années d’expérience auprès des plus grands artistes de la scène électronique, autant d’ouvertures et de fermetures, ont fait d’eux des maitres à faire danser les foules quel que soit l’horaire. Efficacité garantie.

Softcoresoft [Qc – 3 Février]

Notre gros coup de coeur 2. Dj et productrice espagnole d’origine et basée à Montréal, softcoresoft anime tous les mois l’émission Ravelength sur la radio indépendante n10.as. Elle joue du minimal, du techno dark, de l’acid, du post punk et toutes ses saveurs qu’on aime.

Mimetic [CH – 3 Février]

Il est venu cet été et a tout renversé sur son passage explosif au Piknic du 24 Juillet en collaboration avec le MEG. On parle d’un Monsieur de grande expérience Dj et d’un producteur prolifique. Accessoirement il tient aussi les rennes du festival Electron de Genève.

J’vlyn d’Ark [Qc – 3 Février]

Gros coup de coeur 3. La divine J’vlyn d’Ark et son univers trans, sexy, dark, queer et techno. Le cocktail qui attise le plus notre curiosité. Vous pouvez aussi l’écouter sur n10.as où elle anime son émission pitch:dark.

Pour les écouter tous sans chercher c’est ici (de rien !)