OR ROOM. L’histoire, la tracklist.

Forts de leur techno pur, hypnotique et dansant, Karl et Emmanuel aka Or Room (dérivé de ohrwurm, le mot allemand pour ver d’oreille) ravissent la scène Montréalaise bercée et influencée par quelques références du type Ostgun Ton, Jeff Mills, Robert Hood… Leur premier ep, Introspection, sorti en 2017, mérite largement le détour. Voici leur histoire et la musique qui les a fait.

Votre rencontre?

K: Un soir sombre et brumeux de Septembre 2014. Les bières étaient fraiches, les cocktails étaient secs et le dancefloor en feu!

M: J’ai rencontré Karl à partir d’amis communs. En 2014 j’ai commencé à jouer dans un bar sur Saint-Laurent. J’y avais une résidence toutes les 2 semaines. Pour une de mes soirées j’ai invité Karl à jouer avec moi, par la suite nous avons décidé de commencer un projet commun avec une vision différente de ce que les gens avaient l’habitude d’écouter. C’est certain que j’ai eu un certain moment à m’habituer à un nouveau style de musique, c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à écouter de la vraie techno.

Comment est née votre envie de faire de la musique?

K: En se défonçant à coup de Pink Floyd, Queen, Bob Marley et Alan Parsons Project.

M: Depuis que j’ai 14 ans j’ai toujours été passionné par les DJs, mon envie de faire de la musique a commencé à peu près vers cette période de ma vie. Je me disais que si eux peuvent le faire, un jour je serai capable d’atteindre mes rêves.

La première track qui vous a réellement percutés?

K: Around the World et Alive de Daft Punk

M: Traffic de Tiesto

Les 3 artistes qui vous inspirent le plus?

K: Brian Eno, Richard Devine et Pink Floyd incluant Alan Parsons.

M: Dax J, Matthew Dekay et Woo York

Le premier disque que vous avez acheté?

K: Uprising de Bob Marley



M: The Eminem Show d’Eminem



La track que vous avez toujours avec vous quand vous jouez?

K: Radio Slave – Repeat Myself (Rødhad Remix) [Work Them Records]

M: Emmanuel – Cargo [ARTS]

On est en plein durant votre set, le public est chaud et vous suit, vous jouez quoi pour créer la communion ultime sur le dancefloor?

K: Une de nos prods si les gens ou sinon un bon Robert Hood ou Floorplan ça marche toujours pour les rendre dingues.



M: Quand on est à notre peak, j’aime jouer plus hypnotique, c’est surtout la base de notre projet, j’aime jouer dans la tête des gens en jouant des tracks rapides, envoutantes mais avec une basse très ‘’warm’’, on essaie de toujours rester dans le même groove et de ne jamais perdre l’oreille des gens. On est généralement très réceptif et attentif à la foule.

Les 3 tracks que vous écoutez en loop ces jours-ci?

K: God’s plan – Drake, Stir Fry – Migos et notre dernière prod sur laquelle nous passons jours et nuit pour la finir bientôt.

M: Sinfol – Crystalline feat. Barbara Ford, Loop 2 – Kenny Larkin, Nil By Mouth – Glabella

Le dernier album que vous avez acheté?

K: Un vinyle de Mary Velo et Ben Gibson sur Shelter Records



>>SUIVRE OR ROOM:

https://www.facebook.com/orroommusic/